Amazonie : Cuyabeno Lodge 5

Jour 4 dans le CuyabenoAmazonie (61)

 

Dernier jour dans l’Amazonie, et comme on aurait pu l’imaginer dans un lieu comme celui-ci, il pleut. Depuis hier après-midi il n’a pas arrêté de pleuvoir, et quand il pleut, on dirait la mousson. On profite des derniers moments donc on se lève tôt pour petit-déjeuner.

Amazonie (64)

Après le petit-déjeuner, on se sépare en deux groupes : ceux qui veulent faire la balade en pirogue éléctrique et les ceux qui veulent faire la balade en ramant. Et on part pour une nouvelle aventure à la recherche d’animaux.

L’Amazonie

C’est magique de pouvoir observer cette richesse : la forêt presque vierge, magnifique. Et malgré le mauvais temps, les paysages semblent irréels. C’est un sentiment relaxant d’être entourer par la nature. Et je me mets à penser à la vie que j’ai, une vie industrielle gérée par le stress du travail ou de l’argent. Pourtant ici, je me sens vivante dans un univers relaxant, pure et tellement simple!

Amazonie (62)

Avant de partir on essaye de s’imprégner de chaque détail pour s’en souvenir pour toujours. La nature est présente dans chaque feuille, dans les animaux et dans chaque inspiration d’oxygène que l’on respire.

Amazonie (63)

Les animaux

Le matin est le meilleur moment pour observer les animaux, en plus aujourd’hui est un jour où il ne fait pas trop chaud donc les animaux sont de sortie. C’est un spectacle sublime où l’on peut voir les oiseaux volant dans le ciel ou se reposant dans les arbres. On découvre de nouvelles espèces d’oiseaux qui n’existent qu’en Amazonie Equatorienne, comme pour le Hoatzín qui ressemble à une dinde sauvage.

Amazonie (67)

Les perroquets sont toujours là, ils nous guident avec leurs chants et les couleurs vives.

Amazonie (69)

D’autres se cachent dans les arbres. Vous pouvez les voir ?

Amazonie (70)

Amazonie (71)
Pouvez-vous le hibou qui se cache dans cette photo ?

Ce jour-ci nous avons enfin vu les dauphins roses, qui lorsqu’ils n’ont encore rien manger sont gris. Ils ne sautent pas donc c’est plus difficile de les apercevoir. Sur ma photo je les ai de dos.

Después de haber visto este espectáculo nos despedimos del grupo y de los guías. Volvimos al sitio de entradaque está a una/dos horas en canoa rápida del lodge. El cielo está tan triste como nosotros ya que no paró de llover. Pero hemos podido disfrutar del paisaje una última vez.

 

Amazonie (72)
Un dauphin rose

Ce n’est qu’un au revoir …

Après avoir pu assister à ce spectacle, on dit au revoir au groupe et aux guides. Finalement on retour sur le lieu de d’arrivée du premier jour après 2 heures en pirogue rapide. Le ciel est aussi triste que nous, puisqu’il n’arrête pas de pleuvoir. Mais on peut profiter des paysage une dernière foi.

Amazonie (66) Amazonie (65)

On n’a pas eu de chance puisqu’il a plu tout le chemin du retour… Mais ce fut une expérience très enrichissante! Finalement, je vous recommande cet éco-lodge. J’espère que mon voyage vous a plu!

Amazonie (73)

Bisous et à bientôt!

Marie Anne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *