Les traditions du Nouvel An en Equateur.

Les traditions du nouvel an

Nouvel An Equateur

Je découvre chaque jour un peu plus sur la culture, les gens, les paysages et les traditions de fin d’année. Cette année j’ai passé Noël en Equateur, et j’ai pu en profiter comme jamais.

L’Equateur est un pays qui a su développé le travail de l’artisanat, l’utilisation des plantes médicinales et d’autres façons de vivre. J’ai appris tellement …. Et aujourd’hui je vous partage la façon dont j’ai dit au revoir à 2015. En oubliant les mauvaises choses et la façon dont je suis entrée en 2016 pleine de bonheur et d’ambition.

Les veuves

Nouvel An Equateur

Pendant la journée du 31 décembre, les hommes équatorien se déguissent en femme, et on les appelle « les veuves ». Son nom provient des « monigotes » des poupées que l’on brûlent un peu plus tard en soirée qui représentent leurs maris. Donc ces hommes se déguisent et demandent de l’argent aux personnes dans la rue. En échange de danses sensuelles, de blagues ou de chants. L’argent récolté les servira pour payer le funéral de leurs « maris » (les monigotes).

Les gens qui se déguisent

Nouvel An Equateur

En tant qu’européenne j’ai été étonnée de voir les équatoriens se déguiser toute la journée ainsi que le soir. Ici les gens ne se pouponnent pas, pas de talons, de maquillage ou de coiffure raffinée. Ici les gens s’amusent sans se prendre la tête sur les vêtements. Ils se déguisent comme s’ils prenaient pour une autre personne ou un personnage spécial.

Nouvel An Equateur

Dans la rue on peut voir beaucoup de stand de déguisement. On peut acheter les masques de « monigote » mais aussi n’importe quel autre type de masque. Ici les masques sont originaux. Ils peuvent représenter une personne célèbre (une personne politique, un personnage de dessin animé, une star …). Le plus amusant c’est de rechercher un masque qui ressemble à une personne que tu n’aimes pas beaucoup …. puisque il faudra la brûler par la suite.

Nouvel An Equateur

Il existe d’autres masques qui représentent les croyances équatoriennes, les animaux de la jungle ou des indigènes. Les Équatoriens sont très créatifs et chaque masque a sa signification et son importance.

Les « monigotes »

Nouvel An Equateur

Les « monigotes » aussi appelés « l’année passée » sont des poupées de papiers ou de carton (où il peut y avoir aussi des pétards) représentent l’année passée, celle que l’on dit au revoir. On peut les acheter dans la rue, ou encore certaines familles le fabriquent, auquel on ajoute un masque. Sur la photo c’est le monigote que nous avons utilisé pour notre passage en 2016 dans notre maison « La Casa Azul ».

Nouvel An Equateur

Normalement on maltraite le « monigote » : certains les mettent sur la voiture, d’autres leurs donnent des coups de pieds ou marchent dessus, ou encore les jettent en l’air. Tout cela représente le mal vécu pendant l’année, et c’est une façon de se venger. A minuit le 1 janvier on le brûle. Certains ont des pétards pour le côté théâtral de la chose (ce que je ne cautionne pas puisque cela terrorise les animaux) ou encore on lui rajoute de l’essence ou de l’alcool pour qu’il brûle plus vite. Avant de le brûler, on doit faire un testament drôle avec une liste de choses (mauvaises ou bonnes) qui se sont passées pendant l’année.

Nouvel An Equateur

Pendant que la poupée brûle, les gens sautent au-dessus plusieurs fois. Cela leur apporte de la chance pendant toute la nouvelle année. La photo a été faite à Quito, où les gens se réunissent pour voir les autres sauter. C’est un show .. un peu dangereux puisque certains tombent directement dans le feu.

Les douze coups de minuit avec les raisins

Nouvel An Equateur

Une autre des traditions, celle-ci espagnole, est de manger 12 raisins pendant les douze coups de minuit et ce toutes les secondes. Ils disent que l’on doit faire un vœu pour chaque raisin avant de les manger (autant dire impossible) et d’autres disent qu’il faut le formuler avant la fin des douze coups. Bien que toutes les familles ne le fassent pas, c’est une superstition pour avoir de la chance toute l’année!

Les autres traditions

Nouvel An Equateur

La tradition la plus populaire est le fait faire le tour du quartier avec une valise. Cette croyance représente un voyage pendant l’année. On dit que selon la taille de la valise, les voyages se feront plus ou moins loin de la maisson. Ainsi si on veut partir en Europe depuis l’Amérique Latine il faudrait faire le tour avec une grosse valise puisque une petite valise serait pour un voyage au sein du même pays.

Une autre tradition est le fait de porter des sous-vêtements d’une couleur selon le souhait désiré. Ainsi si on porte une culotte rouge, on aura de l’amour (en España), une culotte jaune donne de la chance (en Equateur, en Colombie, ….), le bleu est pour la paix et le blanc pour la santé. Bien sûr on peut toujours acheter des masques dans la rue selon les choses souhaitées (voir photo ci-dessus).

Et enfin, la dernière tradition pour ceux qui souhaitent de l’argent : on dit qu’il faut mettre un billet dans nos chaussures plusieurs heures avant de passer à l’année suivante et plusieurs heures après avoir commencer la nouvelle année!

Je crois qu’avec autant de tradition, j’ai bien commencé l’année 2016. A voir ce qu’elle nous réserve!

Bonne Année 2016

Maria Ana

3 commentaires sur “Les traditions du Nouvel An en Equateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *