Vivre à Cuenca (Equateur).

Cuenca13

Cela fait 9 mois que je vis au centre de la terre, et c’est l’heure de faire le bilan de ma vie ici. Cuenca est une ville située dans les « Andes » la montagne équatorienne, c’est aussi la troisième ville la plus peuplée et elle est considérée comme étant une ville européenne. C’est une ville assez tranquille de jour comme de nuit, mais comme toutes les villes d’Amérique Latine il faut avoir quelques précautions. C’est une ville parfaite pour vivre à l’étranger pendant 1 an 🙂

Cuenca1
La nouvelle Cathédrale de Cuenca

Cuenca est ma première destination en dehors de l’Europe : Et oui j’ai vécu quelques années en Espagne. Pourtant le fait d’être séparer par un océan, avec 14 heures d’avion et 7 heures de décalage horaire, loin de ma famille et mes amis n’est pas facile tous les jours. Mais bon c’est une expérience tellement enrichissante et à la fois tellement différente de ma vie européenne : des paysages sublimes, une culture équatorienne présente partout, et un changement radical à ma vie routinière en France.

Une promenade dans le centre

Cuenca6
La calle Larga : une rue de musées, restaurants, maisons ….

La vieille ville de Cuenca ressemble à celles d’Europe : des longs trottoirs, une route fait de pavés, des gens dans la rue et le truc moins bien … la pollution ! Puisque Cuenca est en montagne toute la pollution se concentre dans le centre de la ville surtout avec des bus très vieux et très polluants qui lorsqu’ils passent à côté de toi t’envoie un gros nuage noir.

Cuenca5
Le marché des fleurs

Par ailleurs, les cuencanais vivent de l’agriculture du cacao, des bananes, des fleurs et du pétrole ! La meilleure chose à faire c’est de se promener dans le centre de la ville avec les odeurs de fleurs, de fruits et légumes avec des couleurs magnifiques (surtout à côté du marché aux fleurs). Toutefois on peut voir l’artisanat équatoriens partout ; des objets en paille, en bois, des couvertures ou des vêtements en Alpaca, etc. On peut vivre de façon minimaliste en achetant local pour trois fois rien.

Cuenca10
Parc Archéologique Pumapungo

La culture Inca est très présente en Amérique Latine. Cuenca représente cette culture passée dans le parc archéologique Pumapunga avec des restes de cette ancienne civilisation : des maisons, un cimentière, la façon de faire l’agriculture et tous ses secrets ! Pour moi cela représente la vie en contact avec la nature.

Cuenca2
Les rues de la nouvelle ville

Dans la partie plus moderne de la ville on peut voir de longues rues. Le point négatif est que malgré les passages piétons les voitures ne s’arrêtent pas et elles ne décelèrent pas non plus lorsque l’on traverse. Cela peut être un peu dangereux.

Cuenca11

Vue depuis les nuages

Cuenca9
Vue de Cuenca depuis le point le plus haut

Ici tout se fait à pied … même jusqu’aux nuages ! Le point le plus haut est l’église de Turí et on a une vue panoramique de la ville ! C’est le meilleur moment : les dimanches faire une petite randonnée jusqu’aux nuages.

Cuenca7
Vue depuis le parc Pumapungo

Depuis les nuages on se sent tellement petits face à la nature ! L’Equateur est un pays avec le plus de volcan du monde et un paysage impressionnant. Depuis les Andes on peut voir différents reliefs et des forêts vertes . On peut aussi sentir quelques tremblements de terre à cause de l’activité sismique.

Cuenca12
Vue des montagnes autour de Cuenca

Pendant les mois de mars et avril, c’est le temps des pluies. Bien qu’à Cuenca le temps change énormément pendant la journée (pluie, soleil, tempête, vent, froid et chaud) c’est le printemps toute l’année. En parlant avec les habitants de Cuenca ils m’ont dit qu’il fallait profiter du soleil puisqu’il ne dure pas!

Les cuencanais

DSC_0421
La Chola Cuencana (l’habit traditionnel)

Avant de venir en Equateur on m’avait dit que les équatoriens étaient sympas. En effet, c’est vrai, ils sont toujours attentifs si tu as besoin d’aide et toujours avec le sourire. A Cuenca, les filles métisses (ou indigènes) porte l’habit traditionnel (comme sur la photo).  De plus, on les appelle les « chola cuencana ». Contrairement à la France, ici on porte des habits très colorés.

Si je fais le bilan de mes 9 mois, je peux dire que j’ai adoré, même si ma famille et mes amis me manquent, dans quelques mois je rentrerai en Europe avec un regard différent sur ma vie, j’adopterai une vie plus simple et je me prendrai moins la tête pour des futilités. Et surtout je serai prête pour de nouvelles aventures et de nouveaux voyages !

 

Cuenca8

« La plus belle photographie d’une personne, c’est son travail – Citation équatorienne »

1 commentaire sur “Vivre à Cuenca (Equateur).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *